• GUSTAV


    Les aventures de Mimi Molette


    septième chapitre

    Gustav


          Mamie Ouistiti n’est pas trop fripée pour son âge, je vois qu’elle met des crèmes sur la figure, Papi Moustic dit que le soir, elle est toute blanche et qu’elle lui fait peur car elle ressemble à un fantôme. Il rigole, mais elle, ça ne la fait pas rire ! Elle dit qu’elle va lui donner un coup de balai sur la tête, alors il fait semblant de trembler mais c’est pour de faux …

    Mes deux papis et mes deux mamies ne se voient pas souvent, ils habitent assez loin, quand on fait une fête pour Noël ou pour mon anniversaire, ils viennent mais comme il n’y a pas assez de place à la maison pour tout le monde, on demande aux voisins si Mamie Ouistiti et Papi Moustic peuvent dormir chez eux. Ils sont toujours d’accord car ils s’entendent très bien et se racontent des souvenirs très vieux, du temps où je n’étais pas encore née.

     

          Quand ils viennent, Mamie Violaine et Papi Pruneau préfèrent aller à l’hôtel, il y en a un qui est assez près de chez nous. Ils arrivent la veille pour s’installer. Ils essaient de toujours avoir une chambre qui ne donne pas sur la rue mais de l’autre côté pour être plus tranquilles. Une fois, je suis allée voir, c’est tout petit, il y a le lit, un placard, une chaise et une petite table, et les toilettes avec une douche. Je ne voudrais pas vivre dans un endroit aussi petit !

    J’aime bien aller chez mes papis et mes mamies, il y a plus de place ! Pendant les vacances, j’y vais une semaine chez les uns et une semaine chez les autres, mais pas en suivant parce que mes parents s’ennuient trop quand je ne suis pas là. Je crois qu’ils exagèrent un peu, Papi Moustic qui dit toujours ce qu’il pense m’a dit que Papa et Maman peuvent se reposer un peu quand je suis partie. C’est quand même étrange, je n’ai pas l’impression que je les fatigue ! Quand je serai un peu plus grande, j’aurai le droit de partir pour deux semaines, ils pourront se reposer plus longtemps.

     

          Je vais maintenant parler un peu de Gustav, c’est le chien de Mamie Violaine et de Papi Pruneau. Il est très vieux et tout pas beau ! Il a une niche dans le jardin de leur maison, quand ils partent, c’est un voisin qui vient lui donner à manger. Une fois, j’ai entendu une personne pas très gentille qui disait qu’il faudrait le tuer, j’avais très envie de pleurer. Mamie Violaine m’a expliqué que souvent, quand des chats ou des chiens deviennent très vieux, leurs maîtres les emmènent chez le vétérinaire pour qu’il les pique. J’ai demandé si on le faisait aussi pour les gens, elle m’a dit que non. OUF ! …

    Gustav, c’est un drôle de nom pour un chien, c’est un prénom qui existe mais qui s’écrit Gustave avec un e à la fin. Je ne connais personne qui s’appelle comme ça. Gustav me fait toujours la fête quand j’arrive, mais depuis les dernières vacances, il ne court plus comme avant, il traîne ses pattes de derrière et va très souvent dormir dans sa niche. (À suivre dans le deuxième livre)

    Texte déposé
    fin du premier livre

    les chapitres du deuxième livre dès que les illustrations du premier seront réalisées
    j’espère trouver quelqu’un pour le finaliser
    Bernard 

    « UN PETIT MONSIEUR TRANQUILLEÀ LA MAISON »

  • Commentaires

    1
    Samedi 5 Mars 2016 à 23:35

    Je lis les aventures de Mimi molette comme un chat boit du lait! Avec délectation!

    c'est écrit "comme un enfant" mais avec la sensibilité d'un grand!

    Continue, Bernard!

    bises

    Gigi

    2
    Dimanche 6 Mars 2016 à 11:28

    merci Gigi
    je t'avais envoyé il y a quelques mois par courriel tous les chapitres du deuxième livre, mais tu ne m'as pas dit si tu les avais bien reçus
    biZZZZes
    Bernard 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :