• LE GRAND JACQUES



    la maquette d’une chanson à la recherche d’interprètes


    LE GRAND JACQUES

    La ville se consume

    La ville se consume
    En regardant vieillir le jour
    Noyé dans la brume
    Enveloppant les arrière-cours

    Les pas résignés

    Les pas résignés
    D’une silhouette se désagrège
    Entre deux murets
    Dans un fou rire à l’accent belge

    Il a quitté sa sueur

    Il a quitté sa sueur
    Et les applaudissements
    La nuit ne lui fait pas peur
    Elle cache ses tourments

    Voici le grand Jacques

    Voici le grand Jacques
    Éclaboussé de quelques rêves
    Vidé de son trac
    Et de ces mains qui se soulèvent

    Il refait le monde

    Il refait le monde
    Près du comptoir de ce café
    Pour les yeux d’une blonde
    À la recherche d’un bel été

    Et la ville se rallume

    Et la ville se rallume
    En toisant le petit jour
    Doucement Brel se consume
    Dans le gris de ce faubourg

    musique  Sébastien ERHEL, alias SEBARJO
    paroles  Bernard  PICHARDIE
    chanson déposée à la SACEM

    pour découvrir d’autres chansons faites avec Sébastien
    http://chantsongs.centerblog.net/rub-sebarjo-.html

     

     extrait de mon livre « En Vrac » 

    15 ans
    Je prends un dictionnaire, puis un deuxième, puis un troisième… Rien à faire !… Pas moyen de trouver le mot « lambulant ». L’orthographe n’est peut-être pas la bonne. Alors, j’essaie « lembulant », « lambulent », « lambullant »… RIEN !
    Sur la pochette du vinyle, il n’y a pas les textes … Sniff sniff …

    Et puis, plus tard… La découverte, je comprends enfin :
    « J’avais juste vingt ans et je me déniaisais
    Au bordel ambulant d’une armée en campagne
    Au suivant, au suivant »…
    À l’écoute, « Au bordel ambulant » se transforme en « Au bord des lambulants » !

    Depuis, le grand Jacques ne m'a jamais quitté.
    Je lis et relis ses textes, j’écoute et réécoute ses chansons… Je ne m’en lasse pas.

    ... ... ... ... ... ... ... ... ...  

    9 octobre 

    plus de 35 ans après ton dernier cancer joué à guichets fermés
    tu n’es pas mort
    tu quichottes encore
    et je me souviens …

    la suite à lire dans mon livre !

    pour lire 3 extraits, la liste des articles, des renseignements pour commander le livre... ... ... :
    http:// chantsongs.centerblog.net/ rub--en-vrac-.html

     

    « J. F. AUCLAIRAVIS SUR LE LIVRE »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 19 Juin 2016 à 09:13

    Bonjour Bernard

    La chanson est super belle

    Bisous

    A bientôt

      • Mardi 16 Août 2016 à 08:22

        merci Patricia
        biZZZZes
        Bernard 

    2
    Mercredi 22 Juin 2016 à 10:02

    Comme tu as raison de faire une chanson su notre Jacques Brel! Je ne me lasse pas de l'entendre alors que les aures chanteurs me lassent!

    Ta chanson est superbe, les paroles sont fidèles au personnage et c'est un hommage merveilleux!

    Bises à toi

      • Mardi 16 Août 2016 à 08:22

        merci Gigi
        biZZZZes
        Bernard 

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Lundi 27 Juin 2016 à 19:36

    coucou Bernard,

    Merci pour l'hommage, très beau et touchant.

    Brel fera toujours partie de ses auteurs poètes qui savaient toucher les autres par les mots, les gestes et la façon d'être.

    Bises et à très bientôt Bernard

      • Mardi 16 Août 2016 à 08:23

        merci beaucoup
        biZZZZes
        Bernard 

    4
    Mardi 20 Septembre 2016 à 23:30

    Très belle chanson, émouvante, sur mon blog, c'est des clips pour " jeunes", j'aime meme a 52 ans, mais mes goûts sont très éclectique, j'écoute aussi Dalida, Edit Piaf..............Bref, une bien jolie chanson, au plaisir. Cordialement. Pierre 

      • Vendredi 23 Septembre 2016 à 07:25

        Merci Pierre pour ton appréciation
        amicalement
        Bernard

    5
    Vendredi 23 Septembre 2016 à 21:01

    Bonsoir il n'y'a pas de quoi et puis je vais revenir, pour mieux apprécier le site, bon weekend chantsongs, amicalement. Pierre

    6
    Mardi 25 Octobre 2016 à 17:06

    Il manque ce grand Jacques, n'est ce pas?

    Superbe texte

    Bisous

    Béatrice

      • Mercredi 26 Octobre 2016 à 10:35

        Mais oui Béatrice, il manque à beaucoup de personnes 
        biZZZZes   Bernard 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :