• LE PETIT K L SON


    LE POÈTE, L’OISEAU ET LA MUSE

    est sur le troisième C. D. du groupe LE PETIT K L SON


     

    voici un extrait :

     

    Le site du Petit K L Son
    http://www.lepetitklsonofficiel.com

     

    POUR COMMANDER LE C. D. :
    http://www.lepetitklsonofficiel.com/#!boutique/c6x6


    LE POÈTE, L’OISEAU ET LA MUSE

     J’étais sur un banc
    A la main un Montblanc
    Je cherchais un poème
    Pour celle que j’aime

     

     J’ai vu un oiseau
    Là haut dans le ciel
    Mon Dieu qu’il était beau
    En battant des ailes

    Je sentis venir en moi
    Une subite inspiration
    Mon coeur était en émoi
    J’avais des frissons

     

     Je suivais des yeux
    Le joli volatile
    Dans son vol gracieux
    Aérien et subtil

     

     Mais soudainement
    Il m’a chié dessus
    Éclaboussant dégradant
    Un bon morceau de tissus

     

     Je poussais des cris
    Oh là oh là oh là !!!
    Si bien qu’avec lui
    Ma muse s’envola

     

    musique  Amélie DANFOSSY, Renaud HOSTACHY, Luc QUINZELAIRE

    paroles   Bernard PICHARDIE

     


    8 commentaires
  •  


    la maquette d’une chanson à la recherche d’interprètes

    merci à Jean-Luc PEUCAT alias Julian RENAN
    d’avoir posé sa voix sur cette maquette
     http://julianrenan.blogg.org


    CHANTEZ-MOI



    Chantez-moi

    Les bonheurs
    De la vie
    Chantez-moi
    Vos ardeurs
    Vos envies

    Chantez-moi
    Les soleils
    Les p’tits riens
    Chantez-moi
    Le réveil
    Du matin

    Chantez-moi Chantez-moi Chantez-moi
    Chantez-moi Chantez-moi Chantez-moi

    Chantez-moi
    Les douceurs du quotidien
    Les soirées autour d’un feu
    Les clameurs de vos refrains
    Le reflet des amoureux

    Chantez-moi
    La tendresse
    Et la joie
    Chantez-moi
    Les caresses
    Les émois

    Chantez-moi
    Vos souhaits
    Vos espoirs
    Chantez-moi
    La beauté
    D’un regard

    Chantez-moi Chantez-moi Chantez-moi
    Chantez-moi Chantez-moi Chantez-moi

    Chantez-moi
    Les douceurs du quotidien
    Les soirées autour d’un feu
    Les clameurs de vos refrains
    Le reflet des amoureux

    Chantez-moi
    Les sourires
    D’un enfant
    Chantez-moi
    Les désirs
    Des amants

    Chantez-moi
    Les contours
    De vous-même
    Chantez-moi
    Vos amours
    Vos poèmes

    Chantez-nous Chantez-nous Chantez-nous
    Chantez-nous Chantez-nous Chantez-nous

    Chantez-nous
    Les douceurs du quotidien
    Les soirées autour d’un feu
    Les clameurs de vos refrains
    Le reflet des amoureux

    Bernard PICHARDIE
    chanson déclarée à la SACEM

    Pour découvrir d’autres chansons dont je suis le « mélodiste »
    http://chantsongs.centerblog.net/rub-PICHARDIE.html

    Je ne suis pas vraiment « compositeur ».
    Il m’arrive d’imaginer une mélodie dans la tête. Je ne sais pas lire une partition, je ne joue pas d’un instrument… Je ne suis que parolier !

    Alors, comment faire pour donner vie au petit air qui me trotte dans la cervelle ?
    J’ai proposé à Giovanni de m’enregistrer et de me créer au synthé une musique de base avec les instruments et dans le style que je souhaitais. Il m’a fait pour chaque morceau une version avec un guide-chant et une version qui est l’accompagnement pour permettre à des interprètes de chanter sur la maquette de base. Ceci me permet d’avoir une vingtaine de titres que j’ai déclarés à la SACEM, en tant que « compositeur », le créateur de la mélodie de la voix.

     


    23 commentaires
  •  À CÔTÉ DE TOI

     

     

    la maquette d’une chanson à la recherche d’interprètes

     

    À CÔTÉ DE TOI

     

    Tu ne regardes pas

    À côté de toi

    Tu n’entends rien du tout

    Car toi tu t’en fous

     

    Y a des histoires de gosses

    Qui se déshabillent

    Et puis que l’on écosse

    Pour de jolies billes

     

    Y a des histoires féroces

    Près de tes oreilles

    Des faits divers atroces

    Pour un peu d’oseille

     

    Tu ne regardes pas

    À côté de toi

    Tu n’entends rien du tout

    Car toi tu t’en fous

     

    Y a des histoires de passes

    Dans quelque ruelle

    Tout au fond d’une impasse

    Privée de sommeil

     

    Y a des histoires salaces

    Pas loin de l’école

    Mais cela te dépasse

    Tu fais le mariole

     

    Tu ne regardes pas

    À côté de toi

    Tu n’entends rien du tout

    Car toi tu t’en fous 

     

    Tu ne regardes pas

    À côté de toi

    Tu n’entends rien du tout

    Car toi tu t’en fous

     

    Y a des histoires de fesses

    À l’odeur trop sale

    Qu’on lit pas dans la presse

    Les feuilles à scandale

     

    Y a des histoires de messe

    D’enfants qui se taillent

    Pour éviter la laisse

    D’un épouvantail

     

    Tu ne regardes pas

    À côté de toi

    Tu n’entends rien du tout

    Car toi tu t’en fous


    musique   Didier DUVAL alias MRAYDI

    http://www.zikpot.fr/artiste-mraydi

    paroles   Bernard PICHARDIE

    chanson déclarée à la SACEM
     

    pour découvrir les chansons faites avec Didier :

    http://chantsongs.centerblog.net/rub-mraydi-.html


    33 commentaires
  •  

     

    la maquette d’une chanson à la recherche d’interprètes

     

    STATION APOCALYPSE

     

    Voici venir
    La fin du jour

    Sur des soupirs
    Des regards lourds

    Les voyageurs
    Sont immobiles

    Ils rêvent en chœur
    De l’inutile


    Dans un wagon
    Les yeux cernés

    Vers un frisson
    Se sont tournés

    Sur une banquette
    Poupée cassée

    Une fillette
    Se met à pleurer


    Une étrange histoire venue de nulle part
    Vient me percuter du fond de ma mémoire

    Voici venir
    L’heure de la mort

    Tous les désirs
    Visitent les corps

    Les voyageurs
    Quittent leur stress

    Dans le bonheur
    D’ultimes caresses


    Dans un wagon
    C’est l’hystérie

    Dernier rebond
    De la survie

    Sur une banquette
    Ronronne un chat

    La rame est prête
    Pour l’au-delà


    Une étrange histoire venue de nulle part
    Vient me percuter du fond de ma mémoire

    Voici venir
    La fin du jour

    Sur des soupirs
    Des regards lourds

    Les voyageurs
    Sont immobiles

    Ils rêvent en chœur
    De l’inutile


    Voici venir
    L’heure de la mort

    Tous les désirs
    Visitent les corps

    Les voyageurs
    Quittent leur stress

    Dans le bonheur
    D’ultimes caresses


    Une étrange histoire venue de nulle part
    Vient me percuter du fond de ma mémoire

    Dernier métro
    Apocalypse

    Il fait trop chaud
    Après l’éclipse

    Tous les terriens
    Se jettent à terre

    Main dans la main
    Chair contre chair


    Dans le sous-sol
    Des survivants

    Pour un envol
    Vers le néant

    Un tourbillon
    Un maelström

    Un dernier bond
    Et tu les gommes


    Une étrange histoire venue de nulle part
    Vient me percuter du fond de ma mémoire

    musique Éric V
    http://eric-v.eklablog.com
    paroles Bernard PICHARDIE

    chanson déclarée à la SACEM

    pour découvrir la nouvelle "Métro apocalypse"
    http://chantsongs.centerblog.net/6300378-m-tro-apocalypse

    la vidéo de "Station Apocalypse"


    Station Apocalypse Mix 1 Voix - clip d... par artistereveur

     

    et la vidéo de "Profileur"



     


    14 commentaires
  • J'AI BESOIN

     

     

    la maquette d'une chanson à la recherche d'interprètes

     

    J'AI BESOIN

     

    J'ai besoin
    De découvrir le monde
    J'ai besoin
    De traverser ma vie
    Qui balance
    En vous tendant la main
    J'ai besoin
    Oh j'ai besoin

    J'ai besoin
    D'un sourire de Joconde
    J'ai besoin
    De porter mes envies
    Qui s'élancent
    Dans l'odeur du jasmin
    J'ai besoin
    Oh j'ai besoin

     

    J'ai besoin
    De langueurs océanes
    J'ai besoin
    De bourgeons et de sève
    J'ai besoin
    D'un regard de gitane
    J'ai besoin
    De couleurs et de rêves

     

    J'ai besoin
    De percer vos persiennes
    J'ai besoin
    De poser dans vos bras
    Qui se tendent
    Mes bonheurs mes chagrins
    J'ai besoin
    De vivre à perdre haleine

     

    J'ai besoin
    De chanter pour la joie
    De me rendre
    Vers l'amour vers demain
    J'ai besoin
    Oh j'ai besoin
    J'ai besoin

     

    J'ai besoin
    D'exposer mes espoirs
    J'ai besoin
    De djembés de guitares
    J'ai besoin
    De traverser ma vie
    Qui balance
    En vous tendant la main

     

    J'ai besoin
    De chanter pour la joie
    De me rendre
    Vers l'amour vers demain
    J'ai besoin
    Oh j'ai besoin
    J'ai besoin

     

    J'ai besoin
    De découvrir le monde
    J'ai besoin
    De traverser ma vie
    Qui balance
    En vous tendant la main
    J'ai besoin
    Oh j'ai besoin

     

    J'ai besoin
    De porter mes envies
    Qui s'élancent
    Dans l'odeur du jasmin
    J'ai besoin
    De langueurs océanes
    J'ai besoin
    Oh j'ai besoin



    musique   Patricia VIRLY
    paroles   Bernard PICHARDIE
    chanson déposée à la SACEM

    pour découvrir d'autres chansons faites avec PAT VEE :
    http://chantsongs.centerblog.net/rub-vee-.html


    10 commentaires
  •   

     

    une chanson à la recherche d’interprètes


    FILLE DE LA LOUISIANE



    Toi la fille de la Louisiane
    Étrange beauté diaphane
    Tu nous rapproches du Bayou
    Et nous sommes à tes genoux

    Je suis toujours ton préféré
    Alors dans le plus grand secret
    Nous accordons nos violons
    Au doux son de l'accordéon

    T’es belle comme un fruit confit
    Quand je te vois je suis confus
    Entre le raisin et la figue
    Entre le cajun et la fugue

    Toi la fille de la Louisiane
    Avec ardeur tu te pavanes
    Et maintenant tu t’habitues
    À danser la nuit dans la rue

    Je suis toujours à tes côtés
    Dansant dans les bals de quartier
    En harmonie avec tes pas
    Au doux son de l'harmonica

    T’es belle comme un fruit confit
    Quand je te vois je suis confus
    Entre le raisin et la figue
    Entre le cajun et la fugue

    musique Bruno BRANCATO
    paroles Bernard PICHARDIE

    chanson déclarée à la SACEM

    pour découvrir d’autres chansons faites avec Bruno :

    http://chantsongs.centerblog.net/rub-BRANCATO.html

    et une vidéo, "On ne se connaît pas"



    16 commentaires
  • DÉFENSE D’Y VOIR, DÉFENSE DE JOUIR


     

    la maquette d’une chanson à la recherche d’interprètes


    DÉFENSE D’Y VOIR, DÉFENSE DE JOUIR


    Défense d'y voir
    Défense de jouir
    Pour toi la femme
    De cette savane
    Où ton guerrier
    Tout près du troupeau
    Se lève et se pavane
    Tambour battant
    Son corps repu
    De toi la femme
    De cette savane
    Ton corps rampant
    Ton corps battu
    Sous le soleil de plomb
    Défense d’y voir
    Défense de jouir


    Défense d’y voir
    Défense de jouir
    Y’a pas de repos
    Pour les guerriers
    Avec foi et loi
    Tout près du troupeau
    Te laissant seule
    Fille de la savane
    Frôlant la mort
    Un bout de bois
    Entre les dents
    Un long sanglot
    S’évade lentement
    De ton pauvre corps
    Défense d’y voir
    Défense de jouir


    Défense d’y voir
    Défense de jouir
    Dans la savane
    Sévices infâmes
    Envers la femme
    Tout près du troupeau
    On t’a cousu les lèvres
    A te donner la fièvre
    Pour toi c’est trop dur
    De rester debout
    Tu courbes le dos
    J’entends le murmure
    Des mouches bleues
    Sur tes blessures
    Défense d’y voir
    Défense de jouir


    Défense d’y voir
    Défense de jouir
    Fille de la savane
    Excisée mutilée
    Sang coulant
    Tout près du troupeau
    Ton cri déchirant
    Lacère mon cerveau
    Je sens ta douleur
    J’ai mal à ta peau
    Marquée par le tempo
    De celle du tambour
    Qui se pavane
    Dans la savane
    Défense d’y voir
    Défense de jouir


    musique Olivier DENANS
    paroles Bernard PICHARDIE

    chanson déposée à la SACEM

    pour découvrir d’autres chansons faites avec Olivier
    http://chantsongs.centerblog.net/rub-DENANS.html

     


    6 commentaires






  • la maquette d'une chanson à la recherche d'interprètes


    JE N’AI QUE TOI



    J’ai pas de dieu

    Pas de gourou
    J’ai pas de maître
    Un point c’est tout

    Je n’ai que toi
    Je n’ai que toi
    Je veux me mettre
    À tes genoux

    J’ai pas de terre
    Pour m’attacher
    Plus de moisson
    De liberté
    J’ai plus de mer
    Pour naviguer
    D’autre raison
    Pour exister

    Je n’ai que toi
    Je n’ai que toi
    Je veux me mettre
    À tes genoux

    J’ai pas de vent
    Pour me pousser
    Plus de désir
    À valider
    J’ai plus de temps
    À plaisanter
    Plus de sourire
    Et plus d’idée

    J’ai pas de dieu
    Pas de gourou
    J’ai pas de maître
    Un point c’est tout

    Je n’ai que toi

    Je n’ai que toi
    Je veux me mettre
    À tes genoux

    J’ai pas d’étoile
    À explorer
    Plus de chanson
    Pour m’exprimer
    Plus de soleil
    De volonté
    D’autre passion
    À rechercher

    Je n’ai que toi
    Je n’ai que toi
    Je veux me mettre
    À tes genoux

    J’ai pas de rêve
    À pénétrer
    Plus d’idéal
    Et de souhait
    J’ai plus de trêve
    Pour m’abriter
    Plus de morale
    De pureté

    J’ai pas de dieu
    Pas de gourou
    J’ai pas de maître
    Un point c’est tout

    Je n’ai que toi
    Je n’ai que toi
    Je veux me mettre
    À tes genoux

    Je n’ai que toi
    Je n’ai que toi
    Je n’ai que toi

    Mais tu t’en fous

    musique   Anthony ALEKSANDEUR
    paroles   Bernard PICHARDIE
    chanson déclarée à la SACEM

    pour découvrir d'autres chansons faites avec Anthony
    http://chantsongs.centerblog.net/rub-ALEKSANDEUR.html

    merci à Isabelle SIENA d'avoir poser sa voix

    Anna BOSCO a fait l’adaptation 
    en italien
    IZANNE a fait l’adaptation en anglais
    les deux versions sont à la recherche d'interprètes
    pour les lire :
    https://chantsongs.wixsite.com/monsite/anthony-aleksandeur 


    9 commentaires
  • EN PARTANCE


     

    la maquette d'une chanson à la recherche d’interprètes


    EN PARTANCE


    Un reste de cafard

    S’échappe de mon lit
    J’entends tes pas sur le parquet
    Te voici
    Avec ton sourire habillé
    D’étincelles d’espoir
    Et je m’accroche à ton regard


    Pour toi je reprends mon voyage

    Nous allons visiter l’Irlande
    Le Brésil et d’autres rivages
    Nos mains tendues vers mille offrandes


    Vers le large le lointain

    Nous nous échappons loin de nos draps
    Le long des flots et d’autres chemins
    Notre amour tourné vers ceux-là
     

    Ceux qui ont des étoiles
    Des envies dans leurs voiles
    Ceux qui ont des couleurs
    Avec dans leurs bagages
    Des malheurs des bonheurs
     
    Pour toi je reprends le voyage
    Nous avançons vers le Népal
    Le Soudan et d’autres visages
    Nos mains tendues vers des étals


    Nous deux reprenons le voyage
    Nous naviguons jusqu’aux Maldives
    Le Cap Vert et d’autres sillages
    Nos mains étendues sur des rives


    Nous deux reprenons le voyage
    Nous allons parcourir des landes
    Des campagnes et d’autres villages
    Nos mains proposant des offrandes
     

    musique   Lucien NEBOIT
    http://www.zikpot.fr/artiste-Lucien+NEBOIT

    paroles  Bernard PICHARDIE

    chanson déclarée à la SACEM


    pour découvrir d’autres chansons faites avec Lucien
    http://chantsongs.centerblog.net/rub-neboit-.html


    6 commentaires




  • la maquette d’une chanson à la recherche d’interprètes
    faite avec le Québecquois Serge VACHON

    le texte a été écrit en 2008 à l’occasion du 400ème anniversaire de la ville de Québec

    LES QUATRE CENTIÈMES RUGISSANTES

    Et voici
    Les quatre centièmes rugissantes
    De Québec
    De la Belle Province
    Qui me hante

    J’y ai fait les quatre cents coups
    Aussi sec
    Dans le chaud ou le froid
    La tourmente

    J’ l’ai parcouru de bout en bout
    Dans un break
    Au soleil en frimas
    Ou qu’il vente

    Et voici
    Les quatre centièmes
    De Québec
    De la Belle Province
    Qui me hante

    Et voici
    Les quatre centièmes rugissantes
    De Québec
    De la Belle Province
    Que je chante

    Félix Leclerc et Gilles Vigneault
    Et avec
    Lapointe et Charlebois
    Qui inventent

    Pauline Julien Ginette Reno
    La Bolduc
    Lynda Lemay pourtant
    Si charmantes

    Et voici
    Les quatre centièmes
    De Québec
    De la Belle Province
    Que je chante


    ( pont musical avec en voix off :
    « Beau dommage, Céline Dion,
    Michel Rivard, Plume Latraverse,
    Chloë Sainte-Marie, Garou,
    Jean-Pierre Ferland … »
    mais l’interprète peut changer en mettant
    les interprètes québécois qu’il ou qu'elle préfère)

    Et voici
    Les quatre centièmes rugissantes
    De Québec
    De la Belle Province
    Qui me hante

    J’y ai fait les quatre cents coups
    Mais avec
    Une sacrée ferveur
    Violente

    J’ l’ai parcouru de bout en bout
    Comm’ blanc-bec
    Cette ville du cœur
    Passionnante

    Et voici
    Les quatre centièmes
    De Québec
    De la Belle Province
    Qui me hante

    ( pont musical avec en voix off :
    « Le Saint Laurent,
    Le parc du Boulevard Bastien,
    La Rivière Saint-Charles,
    Le Bassin Louise,
    La Baie de Beauport,
    La Place George V … »
    mais l’interprète peut changer en mettant
    les lieux de Québec qu’il ou qu'elle préfère )

    Les quatre cents ans de Québec 
    Les quatre cents ans de Québec 
    Les quatre cents ans de Québec 
    Les quatre cents ans de Québec

    musique Serge VACHON

    paroles Bernard PICHARDIE

    chanson déclarée à la SOCAN et à la SACEM

    pour découvrir les autres chansons faites avec Serge
    http://chantsongs.centerblog.net/rub-vachon-.html

     


    9 commentaires

  •  

    la maquette d’une chanson à la recherche d’interprètes

    LA PETITE SŒUR DES PAUVRES

    La petite sœur des pauvres
    Referme ses dossiers
    Et Jésus sur sa croix
    Semble se bidonner

    Alléluia alléluia
    Alléluia alléluia

    Un serpent à sornettes
    Devant le bénitier
    Rigole de sa proie
    Et va lui faire sa fête

    La petite sœur des pauvres
    Des cernes sous les yeux
    Prépare une homélie
    Pour quelques petits vieux

    Alléluia alléluia
    Alléluia alléluia

    Voici qu’elle a encore
    En ce matin frileux
    De puissantes envies
    Ressenties dans son corps

    La petite sœur des pauvres
    Au son de l’harmonium
    Doucement se balance
    Comme le métronome

    Alléluia alléluia
    Alléluia alléluia

    Tout au fond de son cœur
    Elle cherche un peu de baume
    Calmant sa pénitence
    D’un soupçon de bonheur

    La petite sœur des pauvres
    Sous sa robe de bure
    A les doigts qui s’agitent
    Pour défier sa torture

    Alléluia alléluia
    Alléluia alléluia

    Un sergent à cornettes
    Débarrasse l’impure
    Du diable qui l’habite
    Par des prières secrètes

    Alléluia alléluia
    Alléluia alléluia

    La petite sœur des pauvres
    Bravement se flagelle
    Pour terrasser le fauve
    Qui se tapit en elle

    Alléluia alléluia
    Alléluia alléluia

    Alléluia alléluia
    Alléluia alléluia

    musique   Julian RENAN
    http://julianrenan.blogg.org
    paroles  Bernard PICHARDIE

    chanson déposée à la SACEM

    pour découvrir d’autres chansons faites avec Julian
    http://chantsongs.centerblog.net/rub-renan-.html


    la vidéo de "Fleur d'oranger"


    la vidéo de "Narcissik song of the troisième millénaire"

     

    la vidéo de "Un tube"

     

     

    la vidéo de "Le roi de la cité"

     


    8 commentaires
  •  

     

    la maquette d’une chanson à la recherche d’interprètes

    DÉGRIFFE-MOI LE CŒUR

    Allez viens
    Dégriffe-moi le cœur
    Et caresse ma peau

    Allez viens
    Mais ne fais pas l’erreur
    De rester au repos

    Allez viens viens
    Je veux que tu t’emballes
    Comme un cheval de course
    Sur ma vie de gitane
    Dont l’amour se retrousse

    Allez viens
    Dégriffe-moi le cœur
    Et caresse ma peau

    Allez viens
    Mais ne fais pas l’erreur
    De me laisser au repos

    Allez viens viens
    Je veux que tu m’emballes
    Tu m’emmènes à la source
    De tes désirs profanes
    Sous cette lune rousse

    Allez viens
    Dégriffe-moi le cœur
    Et caresse ma peau

    Allez viens
    Je te connais par cœur
    Viens troubler mon repos

    Allez viens viens
    Allez viens viens

    Allez viens
    Dégriffe-moi le cœur
    Et caresse ma peau

    musique   SILËN
    paroles   Bernard PICHARDIE
    chanson déclarée à la SACEM

    merci à Christine Michel d'avoir poser sa voix



    8 commentaires
  • CHANSON PASSION



    la maquette d’une chanson à la recherche d’interprètes


    CHANSON PASSION

    Une chanson que je te lance

    Un refrain qui se balance

    Entre deux p’tits courants d’air

     

    Une chanson multicolore

    Un refrain qui s’évapore

    Moi je joue la fille de l’air

     

    Des mots tout doux tout sucrés

    Déposés sur le papier

    Accrochés sur quelques lignes

     

    Des mots écrits pour la joie

    Pour des bravos des vivats

    Moi je chante et te fais signe

     

    Chanson passion

    À tire d’ailes

    Chanson frisson

    En paillettes

    Chanson passion

    Et soleil

    Chanson frisson

    À tue-tête

    Chanson passion

    Étincelles

    Chanson frisson

    Pour la fête

     

    Une chanson à perdre haleine

    Un refrain pour les sirènes

    Entre deux vagues océanes

     

    Une chanson au goût de miel

    Un refrain en arc-en-ciel

    Moi je suis tout feu tout flamme

     

    Des notes tendresses et senteurs

    Un bouquet aux mille fleurs

    La musique nous illumine


    Des notes caresses et douceur

    Qui se dirige vers ton cœur

    Pour toi je chante et pétille

     

    Chanson passion

    À tire d’ailes

    Chanson frisson

    En paillettes

    Chanson passion

    Et soleil

    Chanson frisson

    À tue-tête

    Chanson passion

    Étincelles

    Chanson frisson

    Pour la fête

     

    Une chanson que je te lance

    Un refrain qui se balance

    Entre deux p’tits courants d’air

     

    Une chanson multicolore

    Un refrain qui s’évapore

    Moi je joue la fillede l’air

     

    Chanson passion

    À tire d’ailes

    Chanson frisson

    En paillettes

    Chanson passion

    Et soleil

    Chanson frisson

    À tue-tête

    Chanson passion

    Étincelles

    Chanson frisson

    Pour la fête

    musique   Sylvestre PARIS alias CONTUSION
    http://www.zikpot.fr/artiste-contusion

    paroles   Bernard PICHARDIE

    chanson déposée à la SACEM
    pour découvrir d’autres chansons faites avec Sylvestre
    http://chantsongs.centerblog.net/rub-contusion-.html


    la vidéo de "BZZZ BZZZ BZZZ"



    la vidéo de "Y a des rats"


    y' des rats par contusion


    8 commentaires
  • CHEMISE OUVERTE

     

    J'adore écrire sans verbe conjugué
    en voici un exemple

    la maquette d’une chanson à la recherche d'interprètes

    CHEMISE OUVERTE

    Chemise ouverte
    Sous le soleil
    Vers le tableau
    D'une vie offerte

    Un coin d’azur
    Près du réveil
    Comme un écho
    Vers le futur

    Léger sourire
    Sur la fenêtre
    Un joli coeur
    Pour le désir

    Rideau tiré
    Un doux bien-être
    Pour le bonheur
    Une orchidée

    Chemise ouverte
    Sous le soleil
    Vers le tableau
    D’une vie offerte

    Livre d’image
    Aux mille feuilles
    La rêverie
    D’un enfant sage

    Le bruit du vent
    Tout près du seuil
    Photos jaunies
    Loin du présent

    Chemise ouverte
    Sous le soleil
    Vers le tableau
    D’une vie offerte

    Et la chaleur
    D’un arc-en-ciel
    Joli cadeau
    Pour la douceur

    Chemise ouverte
    Sous le soleil
    Vers le tableau
    La pomme verte

    Chemise ouverte
    Sous le soleil
    Vers le tableau
    La pomme verte

    La pomme verte

    musique Jean-Pierre LOMBARD
    paroles Bernard PICHARDIE

    chanson déposée à la SACEM

    pour découvrir d’autres chansons faites avec Jean-Pierre
    http://chantsongs.centerblog.net/rub-LOMBARD.html

    Anna BOSCO a fait l’adaptation de
    CHEMISE OUVERTE en italien 
    la chanson est aussi à la recherche d'interprètes
    pour l'écouter 
    http://chantsongs.centerblog.net/821982-NEL-QUADRO


    4 commentaires
  • MON SEUL REGRET

     


    la maquette d’une chanson à la recherche d’interprètes


    MON SEUL REGRET


    Je n’ai pas vu de près

    La beauté de cette île

    Aux algues souveraines

    Posées par la marée

    Je n’ai pas vu au loin

    Les danseuses graciles

    Faisant gonfler leurs veines

    Aux souffles des embruns

    Je pense à ces étoiles filantes

    Ces paradis de découvertes

    Entre le ciel et l’herbe offerte

    Je pense à ces vies qui me hantent

    Dans ma tête jour après jour

    Qui se vide et puis se remplit

    Mon seul vrai regret est celui

    De ne pas t’avoir fait l’amour

    Je n’ai pas vu d’ailleurs

    Et leurs enfants sauvages

    Entourés de misère

    Façonnés par la peur

    Je n’ai pas vu encor

    Les couleurs du rivage

    Balayé par la mer

    Tout près d’un cheval mort

    Je rêve de quelques conquêtes

    Dans ce pays tout en soleil

    Où les indigènes s’émerveillent

    Au creux de tavernes en fête

    Dans ma tête jour après jour

    Qui se vide et puis se remplit

    Mon seul vrai regret est celui

    De ne pas t’avoir fait l’amour

    Je n’ai pas vu c’est vrai

    Ces chanteurs qui résonnent

    Déposant leurs musiques

    En guise d’oreillers

    Je n’ai pas vu c’est sûr

    Les sirènes amazones

    Exposant leur plastique

    Adossées contre un mur

    Mais voici mon secret

    Je n’ai qu’un seul regret

    Celui de n’avoir pas

    Fait l’amour avec toi

    Mais voici mon secret

    Je n’ai qu’un seul regret

    Celui de n’avoir pas

    Fait l’amour avec toi


    musique  Éric ATON

    paroles   Bernard PICHARDIE

    chanson déclarée à la SACEM

    merci à Julian RENAN d'avoir posé sa voix
    sur la maquette de la chanson

    pour découvrir d’autres chansons faites avec Éric
    http://chantsongs.centerblog.net/rub-ATON.html 


    7 commentaires



  • PETITE ANNONCE

    RECHERCHE ILLUSTRATRICE OU ILLUSTRATEUR
     
    POUR DES LIVRES POUR ENFANTS

    J'ai écrit des textes pour enfants
    pour des livres d'environ 60 pages avec 7 chapitres.
    C'est une fille de 6 ans qui se raconte, j'en suis à 2 et j'ai quelques idées pour le troisième.
    Je cherche donc quelqu'un qui accepterait d'illustrer ces 2 livres (8 illustrations chacun en comptant celle de la couverture). Nous ferons 50/50 pour les droits... Si nous arrivons à faire éditer les livres !

    pour tout contact :
    mimi.molette@pichardie.com

    voici les liens vers les 7 chapitres du premier livre :
     

    Madame Lucette Avoine
    Chez Mamie Lulu
    Le chat de la voisine
    Le copain de ma copine
    Pendant la récré
    À la maison
    Gustav


    Les aventures de MIMI MOLETTE rassemblées par Bernard Pichardie


    Présentation 

        Milanne, surnommée Mimi Molette, est une jolie petite demoiselle qui n’a pas sa langue dans sa poche. Elle parle de tout en un rien de temps et elle raconte des choses très intéressantes.

    Elle a commencé sur un petit carnet à prendre des notes mais comme ça ne va pas assez vite et qu’elle ne sait pas encore bien écrire, elle enregistre aussi. 

    Avec son autorisation, j’ai pris tous ses « témoignages » écrits et sonores que je restitue le plus fidèlement possible.

    Elle a accepté que je corrige quelques-unes de ses fautes.


    votre commentaire
  • MADAME LUCETTE AVOINE


    Mimi Molette

    Premier chapitre

    Madame Lucette Avoine

     

         Je m’appelle Milanne, j’aime bien ce prénom que je n’ai pas choisi car j’étais beaucoup trop petite quand je suis née, c’est donc Papa et Maman qui ont décidé.

    Des Milanne, je n’en connais pas d’autres. On me dit que ce n’est pas courant et pourtant j’aime bien courir ! Quand je cours, c’est un peu comme marcher mais en plus vite. Il y a aussi la course à pieds, moi je préfère avec des chaussures ou des baskets. Je n’aime pas les lacets alors je demande d’avoir des chaussures qui ont des scratchs, ça fait un petit bruit rigolo quand on les enlève, comme une souris qui grignote des petits pains croustillants, mais il n’y a pas de miettes qui tombent.

    Tous mes amis m’appellent Mimi Molette ; j’aime bien ce surnom que j’ai depuis le jardin d’enfants. Si mes souvenirs sont bons, c’est la grande fille qui s’occupait de mon groupe qui l’avait trouvé.

     

         La voisine est une dame très gentille. Elle me fait rire quand elle rit surtout parce que quand elle parle, je ne comprends pas grand-chose, elle n’a plus de dents, alors, elle a un appareil qui les remplace et qu’elle met uniquement quand elle mange, je pense que c’est pour qu’il ne s’use pas. Ça coute cher. Elle s’appelle Madame Avoine Lucette. Elle a une grosse verrue avec des poils autour, j’ai parfois envie de tirer dessus pour savoir si je peux l’enlever mais je n’ose pas le faire, je pense que je me ferais gronder.

    Elle fait des bons gâteaux et me dit que ses petits-enfants, elle ne les voit que pendant les vacances, alors elle en fait pour moi. Ça arrange Maman  qui n’a pas le temps de faire de la vraie cuisine sauf le samedi. Les autres jours, elle fait du « vite-fait » ou des surgelés.

    J’appelle Madame Avoine Lucette Mamie Lulu, c’est elle qui me l’a demandé. Mais c’est une fausse mamie, des vraies mamies, j’en ai deux Mamie Ouistiti, c’est la maman de Papa, elle aime bien faire des singeries, alors je l’ai appelée ainsi et son surnom est resté. Son vrai prénom est Colette. Elle est beaucoup plus vieille que Papa. J’ai remarqué que les papis et les mamies font toujours plus vieux que les mamans et les papas. Il paraît que c’est normal parce qu’ils sont nés avant. Ma deuxième mamie s’appelle Mamie Violaine, elle c’est la maman de Maman. Elle ne fait pas non plus de gâteaux, quand je lui demande d’en faire, elle dit que des chiens ne font pas des chats en faisant un clin d’œil à Maman. C’est vrai que Maman n’aime pas trop faire la cuisine, et souvent, Papa l’aide un peu. Lui, il dit qu’il l’aide beaucoup !

     

         Je parlerai de mes papis plus tard, je continue avec la voisine, j’ai encore des choses à dire sur elle.  (suite au chapitre suivant)

    texte déposé 

     


    votre commentaire
  • CHEZ MAMIE LULU

     

    Mimi Molette

    Deuxième chapitre


    Chez Mamie Lulu

     

         Mamie Lulu s’habille avec des vêtements bizarres, ils n’ont pas de formes et sont tout noir. Je me demande si elle les change car elle est toujours pareille. Elle a peut-être une série parce qu’elle ne sent pas mauvais. J’ai horreur des odeurs de sueur. Elle a les cheveux gris, mais c’est normal pour une grand-mère. J’ai remarqué que plus les gens sont âgés, plus ils ont les cheveux gris ou blancs. Pour les femmes car pour les hommes, certains n’ont plus de cheveux du tout, ça fait comme un œuf quand on ne l’a pas cassé !

    Maman me dit que les cheveux de Lulu ne sont pas naturels car ils sont de la même couleur partout, elle doit surement faire une coloration. Plus tard, quand je serai plus vieille que maintenant, disons, dans sept ou huit ans, je ferai aussi une coloration mais avec plusieurs couleurs pour que ça ne soit pas partout pareil sur ma tête.

     

         De temps en temps, Mamie Lulu me fait réciter des petits textes que j’apprends pour la classe. Ça s’appelle des poèmes. Elle me fait aussi dessiner en attendant que Papa ou Maman rentre à la maison. L’année dernière j’avais une fille qui me surveillait mais elle fumait à côté de moi, elle a été renvoyée parce que ce n’est pas bon pour la santé. Lulu a proposé de me garder, et je suis très contente. Papa a dit à Maman qu’on allait donner un peu de blé à Madame Avoine, Maman a ri puis elle m’a dit qu’il ne fallait pas que je le dise. Lulu ne veut pas de sous, elle est heureuse de ne pas être seule pendant une heure ou deux. Et moi aussi ça me fait plaisir, si un jour on me demande de garder Mamie Lulu, je dirai oui tout de suite mais si on veut me donner quelques sous, je dirai oui aussi !

    J’aime bien les gâteaux mais j’aime surtout un dessert qui ne se prépare pas avant et j’ai le droit d’aider pour le préparer, je trempe des tartines dans du lait et des œufs battus, ensuite, Lulu les fait cuire dans une poêle, là, elle me dit que je ne peux pas le faire, je suis trop petite, je pourrais me brûler. Quand les tartines sont cuites, elles se mangent très chaudes et pour que ça soit meilleur, je mets dessus du sucre roux, du miel, de la confiture ou du chocolat en poudre. Je peux si je veux mettre un peu de chaque mais j’ai fait l’essai et c’est mieux de séparer les goûts.

     

         Parfois, quand je ne fais pas de bruit en dessinant, Mamie Lulu s’endort dans son fauteuil, elle ronfle très fort, j’ai envie de pincer son nez en lui mettant une pince à linge mais j’ai peur de lui faire mal alors je ne le fais pas. Je ris ou la chatouille un peu, elle se réveille et si je lui dis qu’elle dormait, elle me dit que ce n’est pas vrai, qu’elle était en train de réfléchir. Je fais semblant de la croire parce qu’il vaut mieux pas la contrarier si je veux continuer à aller chez elle après l’école. Je n’y vais pas toute seule, c’est une autre voisine qui a aussi un enfant dans la même classe que moi qui m’amène.

     

    texte déposé


    votre commentaire
  • LE CHAT DE LA VOISINE



    Les aventures de Mimi Molette


    Troisième chapitre

    Le chat de la voisine

     

           Je suis au moins deux heures par jour chez Mamie Lulu. Je sais qu’elle va bien s’occuper de moi. Quand elle n’a pas son dentier, elle prend une pipe et s’amuse à imiter Popeye le marin, elle me fait beaucoup rire. La pipe qu’elle a, elle l’appelle sa bouffarde ; elle appartient à son mari, elle me dit que je ne l’ai jamais vu car il est parti pour un long voyage en Laponie, il reviendra quand il aura trouvé un morceau de glace qui ne fond pas. Je me demande si ça existe mais je la laisse croire que c’est possible de trouver un glaçon qui ne fond pas. Quand elle me montre des photos de son mari, le monsieur est très beau, mais il paraît beaucoup plus jeune qu’elle. C’est normal car j’ai vu la date derrière, juillet 1970. Je commence à savoir lire un peu, surtout les chiffres, je sais aussi les jours de la semaine et les mois. Je fais semblant d’être d’accord avec ce qu’elle me dit pour ne pas la contrarier.

     

         Avant d’aller à la grande école, Maman m’avait montré un calendrier, celui du facteur, pour que j’apprenne les jours et les dates, ça peut servir quand on prend un rendez-vous chez le docteur. Le facteur vient chaque année, avant Noël pour vendre le calendrier, il y en a de toutes sortes, depuis 2 ans, c’est moi qui choisis, je prends toujours des photos, pas des personnages de dessins animés pour lui faire voir que je ne suis plus un bébé. Il me demande si c’est certain que je veux celui-là, je lui dis oui et puis maman lui donne des sous, beaucoup car c’est de l’argent en papier.

     

          Mamie Lulu a un chat, je l’aime, c’est mon ami. Il est tout doux quand je le caresse. Il s’appelle Lucifer, quel drôle de nom ! Quand Lulu dort, je le prends, je le mets sur moi et à son oreille, je lui raconte mes petits secrets. Des fois, il est content de savoir ce que je fais et puis parfois, il commence à bailler, alors je me dis qu’il en a marre de m’écouter et je le laisse partir dans la cuisine où il a son bol de lait. Il ne m’a jamais griffée, pourtant il paraît qu’il est pas toujours gentil, parfois il sort ses griffes quand on vient le déranger s’il est en train de manger par exemple. Lulu a eu le problème, elle fait maintenant très attention. Elle me dit de me méfier, j’ai voulu tenter de le caresser quand il mangeait sa pâtée, il me regarde mais ne me fait rien, je crois qu’il m’aime plus que sa maîtresse ! Lucifer n’aime pas l’eau, quand il doit prendre un bain une fois par mois, Mamie Lulu met des gros gants car là il se fâche pour de bon.

    J’ai demandé à Papa s’il voulait un chat à la maison, il m’a dit que non. C’est dommage. J’ai demandé à Maman aussi, elle a dit la même chose. Pour mon anniversaire, je voulais en avoir un, j’en ai eu un… En peluche, j’étais pas très contente mais je ne leur ai pas dit, je le garde mais je ne lui confie pas mes secrets comme je le fais avec Lucifer.

    texte déposé


    votre commentaire
  • LE COPAIN DE MA COPINE


    Les aventures de Mimi Molette


    Quatrième chapitre

    Le copain de ma copine

     

     

          J’ai une vieille copine, je dis vieille car on se connait depuis au moins 3 ans. On jouait ensemble au bac à sable. Elle s’appelle Sylvette. Sa maman s’appelle Sylvie et son papa Sylvain. Ils ont choisi Sylvette pour elle, c’est pas très original mais après tout, c’est pas important, ça ne la gêne pas.

     

          L’année dernière, un nouveau garçon est arrivé dans notre classe de l’école maternelle, il s’est présenté comme venant d’une autre ville. Ses parents ont déménagé, alors il a dû les suivre. Au début, il n’était pas content, il ne voyait plus ses copains et il ne connaissait encore personne.

    Sylvette et moi, nous l’avons invité à jouer avec nous mais il a commencé par dire « J’aime pas les filles ! » mais comme les autres garçons de la classe préféraient rester entre eux et ne voulaient pas d’un  « étranger », il est quand même venu avec nous.

    Je suis certaine qu’il avait dit « J’aime pas les filles ! » parce qu’il est très timide. Ça s’est très bien passé, il était très gentil. Moi, je l’aimais beaucoup et Sylvette aussi. On voulait toutes les deux l’avoir comme amoureux mais Papi Moustic à qui j’en ai parlé m’a dit qu’il vaut mieux ne pas avoir le même amoureux car on finit par se fâcher, alors, j’ai laissé tomber !

    Pour moi, Kevin est un copain et le petit copain de ma copine. C’est rigolo, les copains, on leur fait la bise sur les joues mais les petits copains, c’est sur la bouche. J’ai vu des plus grands mettre la langue … BEURK ! ! !

     

          Quand j’ai dit à Papi Moustic que Kevin est l’amoureux de Sylvette, il m’a dit que je trouverai un autre bientôt car je suis très jolie et que c’était bien de rester amie avec Kevin.

    Je raconte beaucoup de choses à Papi Moustic qui est le papa de Papa, son prénom est Éric. Le papi de maman s’appelle Claude, pour rigoler, Maman dit qu’il a une tête de prune, j’ai mis du temps à comprendre que c’est parce qu’il y a une sorte de prune qu’on nomme Reine-Claude. Alors, là, c’est moi qui ai trouvé son surnom, je l’appelle Papi Pruneau, au début je disais Papi Prune, mais Papa a dit que ça fait trop « féminin », alors j’ai dit  Pruneau à la place.

     

          De temps en temps, le samedi en début d’après-midi, avec Kevin et Sylvette, on fait une grande ballade mais comme il faut faire attention, il y a toujours un adulte avec nous. C’est le papa ou la maman d’un de nous trois qui vient avec nous. On emmène le goûter, même si on ne part que pour une heure ou deux, des fois qu’on se perdrait !
    J’ai compris que ça permet à nos parents d’aller faire les courses pendant ce temps-là, ils préfèrent les faire seuls car les enfants demandent toujours qu’on leur achète des bonbons ou des jouets.


    texte déposé


    votre commentaire
  • PENDANT LA RÉCRÉ

    Les aventures de Mimi Molette


    Cinquième chapitre

    Pendant la récré

     

          Avec Sylvette et Kevin, on aime jouer ensemble pendant la récré. Mais nous sommes plus de trois. Il y a aussi Amandine et Louis. Amandine est la nièce du papa de Sylvette qui dit toujours « la nièce de mon Papa » au lieu de dire « ma cousine », comme ça, on ne la comprend pas bien et puisqu’elle est coquine, elle aime ça !

    Amandine a de très beaux cheveux, très longs aussi. Un jour, un garçon a voulu tirer dessus, elle lui a envoyé un coup de pied à un endroit où ça fait très mal, il n’a plus jamais recommencé et maintenant, tous les garçons de la classe lui parlent gentiment. Elle a une belle maison, j’avais été invitée pour son anniversaire, il y a au moins six pièces. Ça me parait vraiment très grand par rapport à l’appartement où j’habite et il n’y a pas de jardin chez nous. On avait fait la fête dehors à côté de la piscine. Sa maman avait apporté des gâteaux mais je pense que ce n’est pas elle qui les avait faits, ils étaient beaucoup trop beaux !

    Louis, je ne sais pas où il habite, comme je suis assez curieuse, je lui demanderai. Tout ce que je sais, c’est qu’il a deux sœurs et un frère. Ils vivent avec ses parents dans un appartement, j’espère pour eux qu’il est plus grand que le nôtre !

     

          Pendant la récré, nous nous retrouvons assez souvent tous les cinq, on parle un peu mais on joue beaucoup. Le jeu le plus rigolo est celui de faire rire les autres mais sans parler, alors, on fait des grimaces et nous devons tous nous regarder, si un de nous se retourne pour ne pas rire, il est éliminé. Les autres enfants qui nous voient doivent se dire que nous sommes des fous ! Le meilleur est Louis, il arrive à rester sérieux le plus longtemps ; Kevin avait une fois essayé de le chatouiller mais on n’était pas d’accord, c’était de la triche. Il y a un autre jeu que nous aimons bien, c’est le jeu des métiers, on fait un mime en imitant le travail, alors, le soir à la maison je regarde dans mon petit dictionnaire pour trouver des nouveaux métiers. Une fois, je les ai bien eus, pour le métier de pêcheur, j’ai fait comme si je tenais une canne à pêche et je n’ai pas bougé, personne n’a trouvé. Quand j’ai donné la réponse, les autres m’ont dit que j’aurais pu faire comme si je levais la canne pour prendre le poisson, j’ai répondu qu’aucun poisson ne s’était accroché à l’hameçon, alors, j’attendais !

     

          Au début de l’année, c'est-à-dire en septembre parce que l’année commence en janvier mais pour tous les élèves, c’est septembre, après les grandes vacances. Donc, en septembre, beaucoup avaient amené leur portable, mais comme ils voulaient jouer avec pendant la classe, le directeur de l’école a dit aux parents qu’on n’avait pas le droit de l’utiliser. On peut l’apporter mais il doit être silencieux, alors, ça ne sert à rien de l’avoir ! Et puis, pendant la récré, il y a d’autres choses à faire…


    Texte déposé


    votre commentaire

  • Les aventures de Mimi Molette


    sixième chapitre

    À la maison

     

          C’est marrant, pour parler de l’endroit où nous habitons, Maman et Papa parlent toujours de la maison, c’est une habitude, alors, moi, je dis pareil. Nous n’avons pas une maison mais un appartement. Quand ils étaient petits, ils vivaient tous les deux dans une maison, pas la même, ils se sont connus quand ils étaient déjà grands. Il y a plusieurs pièces, une salle à manger, une cuisine, une petite pièce qui s’appelle le bureau, la salle de bains et deux chambres, une pour tous les deux et une pour moi.

    Ma chambre est très jolie, j’ai choisi la couleur des peintures et la tapisserie, j’ai pas un grand lit parce que je suis toute seule, il y a un grand placard avec tous mes vêtements d’un côté et mes livres et mes jouets de l’autre. J’ai aussi un bureau où je pose mes cahiers de la classe et les livres que je n’ai pas encore regardés. Il y a aussi dessus un lecteur de C.D. avec dedans une radio. Pour faire le lit, les jours où je ne vais pas à l’école, je le fais avec Papa ou Maman, quand je serai plus grande, je le ferai toute seule. Les jours où je vais en classe, le lit n’est pas fait de suite, il faut d’abord aérer la chambre, et quand je reviens en fin d’après-midi, il est fait.

     

          La salle à manger, c’est là où on met la table quand on a des invités. Elle est trop grande pour nous trois, alors on mange dans la cuisine où il y a une petite table. J’aime bien manger dans la cuisine, sauf pour le goûter, quand je suis chez Mamie Lulu. Maman n’aime pas trop faire la cuisine, mais comme elle dit, elle se force quand même, surtout le samedi ; Papa aime bien, lui. Quand il a le temps, il nous prépare de très bons petits plats, et avec Maman, ils essayent de faire « équilibré » comme ils disent pour que je grandisse bien ; pour eux, c’est plus la peine, ils sont assez grands !

    Pour débarrasser la table, c’est souvent moi, mais je sais que bientôt, on va tourner, dès que je vais commencer à faire la vaisselle, je sais que je peux déjà la faire mais je pense que mes parents ont peur que je casse un verre ! Nous n’avons pas de lave-vaisselle, la cuisine est trop petite.

    La salle de bains est très jolie. Je prends la douche tous les soirs, comme une grande mais Maman vérifie si je me savonne et me rince bien. Le matin, c’est une toilette vite faite, de petit chat !

     

          Maman et Papa ont parfois des petits secrets à se dire qu’ils ne veulent pas que j’entende, mais comme je suis très curieuse, je me cache parfois pour écouter ce qu’ils se disent tout doucement. Il y a quelques jours, je les ai vus, ils étaient dans le bureau où Papa range les livres et tous les papiers, il appelle « papiers » des choses importantes à garder. Il touchait le ventre de maman et ils parlaient de bébé. Je crois que j’ai compris !... (À suivre dans le deuxième livre)

    texte déposé


    votre commentaire

  • Les aventures de Mimi Molette


    septième chapitre

    Gustav


          Mamie Ouistiti n’est pas trop fripée pour son âge, je vois qu’elle met des crèmes sur la figure, Papi Moustic dit que le soir, elle est toute blanche et qu’elle lui fait peur car elle ressemble à un fantôme. Il rigole, mais elle, ça ne la fait pas rire ! Elle dit qu’elle va lui donner un coup de balai sur la tête, alors il fait semblant de trembler mais c’est pour de faux …

    Mes deux papis et mes deux mamies ne se voient pas souvent, ils habitent assez loin, quand on fait une fête pour Noël ou pour mon anniversaire, ils viennent mais comme il n’y a pas assez de place à la maison pour tout le monde, on demande aux voisins si Mamie Ouistiti et Papi Moustic peuvent dormir chez eux. Ils sont toujours d’accord car ils s’entendent très bien et se racontent des souvenirs très vieux, du temps où je n’étais pas encore née.

     

          Quand ils viennent, Mamie Violaine et Papi Pruneau préfèrent aller à l’hôtel, il y en a un qui est assez près de chez nous. Ils arrivent la veille pour s’installer. Ils essaient de toujours avoir une chambre qui ne donne pas sur la rue mais de l’autre côté pour être plus tranquilles. Une fois, je suis allée voir, c’est tout petit, il y a le lit, un placard, une chaise et une petite table, et les toilettes avec une douche. Je ne voudrais pas vivre dans un endroit aussi petit !

    J’aime bien aller chez mes papis et mes mamies, il y a plus de place ! Pendant les vacances, j’y vais une semaine chez les uns et une semaine chez les autres, mais pas en suivant parce que mes parents s’ennuient trop quand je ne suis pas là. Je crois qu’ils exagèrent un peu, Papi Moustic qui dit toujours ce qu’il pense m’a dit que Papa et Maman peuvent se reposer un peu quand je suis partie. C’est quand même étrange, je n’ai pas l’impression que je les fatigue ! Quand je serai un peu plus grande, j’aurai le droit de partir pour deux semaines, ils pourront se reposer plus longtemps.

     

          Je vais maintenant parler un peu de Gustav, c’est le chien de Mamie Violaine et de Papi Pruneau. Il est très vieux et tout pas beau ! Il a une niche dans le jardin de leur maison, quand ils partent, c’est un voisin qui vient lui donner à manger. Une fois, j’ai entendu une personne pas très gentille qui disait qu’il faudrait le tuer, j’avais très envie de pleurer. Mamie Violaine m’a expliqué que souvent, quand des chats ou des chiens deviennent très vieux, leurs maîtres les emmènent chez le vétérinaire pour qu’il les pique. J’ai demandé si on le faisait aussi pour les gens, elle m’a dit que non. OUF ! …

    Gustav, c’est un drôle de nom pour un chien, c’est un prénom qui existe mais qui s’écrit Gustave avec un e à la fin. Je ne connais personne qui s’appelle comme ça. Gustav me fait toujours la fête quand j’arrive, mais depuis les dernières vacances, il ne court plus comme avant, il traîne ses pattes de derrière et va très souvent dormir dans sa niche. (À suivre dans le deuxième livre)

    Texte déposé
    fin du premier livre

    les chapitres du deuxième livre dès que les illustrations du premier seront réalisées
    j’espère trouver quelqu’un pour le finaliser
    Bernard 


    2 commentaires


  • la maquette d’une chanson à la recherche d’interprètes

    UN PETIT MONSIEUR TRANQUILLE

    Un petit monsieur tranquille
    Se balade sur macadam
    Par les rues de notre ville
    À la recherche d’une dame

    Mais voici mais voilà
    Qu’elle arrive à grands pas
    Une belle aux yeux si doux
    Qu’il en a des frissons …
    Partout

    Mais voici mais voilà

    Ce petit monsieur tranquille
    À la sueur qui s’égoutte
    Se rapproche de la fille
    Et lui dit combien ça coûte

    Mais voici mais voilà
    Il tremble il n’ose pas
    Restant au garde-à-vous
    Il se sent un peu con …
    Surtout

    Mais voici mais voilà

    Le petit monsieur tranquille
    Dans la chambre d’hôtel
    Quand la belle se déshabille
    Sort de sa veste un missel

    Mais voici mais voilà
    Qu’il pose une croix
    Elle se met à genoux
    Elle implore le pardon …
    Avoue

    Mais voici mais voilà

    Qu’un petit monsieur tranquille
    S’en retourne au presbytère
    Il a sauvé cette fille
    Des flammes de son enfer

    Mais voici mais voilà
    Le diable est bien là
    Attisant son courroux
    Il le tue sans façon …
    D’un coup

    Mais voici mais voilà

    Mais voici mais voilà

    Mais voici mais voilà

    Un petit monsieur tranquille
    À la porte du ciel
    Tout près du paradis
    Retrouve cette belle
    Qui sourit et lui dit
    Dans un battement d’ailes
    Tu viens mon chéri ...
    Mon chou

    Le monsieur la suit ...
    C’est tout

    musique Alain VIGREUX
    paroles Bernard PICHARDIE
    chanson déposée à la SACEM

    pour découvrir d'autres chansons faites avec Alain

    http://chantsongs.centerblog.net/rub-VIGREUX.html


    2 commentaires
  • Bienvenue sur CHANTSONGS, EKLABLOG
    de Bernard PICHARDIE, parolier SACEM,
    auteur de nouvelles...
    et de beaucoup d'autres choses !

    http://chantsongs.centerblog.net

    j'ai également un deuxième Eklablog
    CHANTSONGS 2
    avec des textes à la recherche de musiques

    BIENVENUE

    et un troisième avec des co-écritures
    CO-ÉCRITURES

    BIENVENUE

      les titres de certains articles sont faits avec COOLTEXT
    http://fr.cooltext.com

    Ce blog respecte le droit d'auteur. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce blog sont réservés.
    Sauf autorisation, toute utilisation des oeuvres autre que la reproduction et la consultation individuelles et privées sont interdites

    les titres de certains articles sont faits avec COOLTEXT
    http://fr.cooltext.com

    après 20 ans d'écriture, avec près de 1000 textes dont environ 450 chansons déclarées à la SACEM, voici le bilan des chansons sur C.D. commercialisés, de 2000 à 2015, dont je suis l'auteur ou le co-auteur.

    Bruno BRANCATO (interprète et compositeur) Bulles

    Jean-Jacques BOITARD (interprète et compositeur)  Née à née (co-écriture avec Laurène ALBAN)

    Anna BOSCO ( interprète) À la Bodega / Chemise ouverte (musiques de Jean-Pierre LOMBARD qui a produit le C.D.)

    DANY N. (interprète) Comédien oublié (musique de Claude ARGELES)

    Bruno BRANCATO (interprète et compositeur) Fille de la Louisiane / On ne se connaît pasPetit bout de musique / Pour faire un paradis (co-écriture avec MarieM)

    ISAFRAY (interprète) Ne sachant plus (co-écriture avec la québécoise Denise GIRARD, musique de Jean-Marie DJIBEDJIAN)

    Maurice BENIN (interprète et compositeur) Ceux-là ... le C.D. a été édité une deuxième fois 

    J.F. AUCLAIR (interprète) Histoire d'amour près du lac de Genève (musique de Jean-Michel CHAUCHEREAU)

    Thierry LAVIGNE  (interprète) Tartines et poisson rouge (musique de Denis SALFATI)

    DIANA (interprète) Fleur de cœur, fleur de peau (musique d'Éric ATON)

    Éric ATON (compositeur) Je suis la capitaine / Supplique pour sauver la terre / Tu fais semblant / Vélo et tatami ... les chansons du C.D., racontant l'histoire d'une enfant adoptée, ont été enregistrées avec des enfants 

    IVANA (interprète) For you (adaptation en anglais par IZANNE de Pour toi, musique de Claude ARGELES)

    LORENT (interprète et compositeur) On prend

    MARINO (interprète et parolière) Des mois sans toi (co-écriture avec MARINO, musique d'Éric ATON ) / La vie, la vie (musique de Claude ARGELES) / Les chaises (musique de Jean-Pierre LOMBARD) / Le retour des chaises (musique de Jean-Pierre LOMBARD) /Mon mari, mon amant, mon ami (musique de Laurent PIGEAULT) / Petite vie (musique de Claude ARGELES) / Près de l’onde (co-écriture avec MARINO, musique de MINOREV) /Un message porté par le ruisseau (musique de CONTUSION) / Un tube (musique de Julian RENAN, arrangements de Laurent PIGEAULT) / Un tube, version Rock (musique de Julian RENAN, arrangements de Laurent PIGEAULT) 

    Didier DUVAL (interprète et compositeur) À côté de toi

    Le Petit K L' SON (interprètes et compositeurs) Le poète, l'oiseau et la muse

    j'ai eu aussi 3 chansons sur 2 C.D. suite aux concours de « Textes à chanter », organisés par le Cabaret Studio de Nantes, ce sont des interprétations publiques
    concours de 1999, sortie du C.D. en 2000 : L'Amère (Prix du Comité de lecture SACEM pour le meilleur texte) / La petite annonce faite à Marie-Thérèse (musiques de David CHARTIER)
    concours de 2003, le C.D. est sorti en 2005 : Inuit (musique de James WOOD)

    et aussi sur deux C. D. à but promotionnel, une chanson sur une compilation de Radio Open FM Les feux de l’arc-en-ciel (interprétation et musique de Jacky DANIEL)
    et une autre sur une compilation de Arteka De quel côté tu dors ? (co-écriture avec MARINO, musique de Vincent GROSSET)

    37 chansons sur 20 C.D. en 16 ans ! 

    j'espère maintenant qu'il y en aura d'autres et aussi que les interprètes qui me demandent des chansons pour un C.D. iront jusqu'au bout ... certain(e)s n'ont même pas eu la politesse de me signaler que les chansons demandées sont restées de côté ... heureusement que c'est avant tout pour la passion et le plaisir que j'écris ! 
    Bernard  

     


    4 commentaires
  • JE CHERCHE UN HOMME



    la maquette d’une chanson à la recherche d’interprètes


    JE CHERCHE UN HOMME

    Je cherche un mâle
    Juste un humain
    Un qui m’emballe
    Me fasse du bien

    Je veux des dents
    Une vie autour
    Mordre dedans
    À plein amour

    Pour le séduire
    Je ne fais pas
    Du cinéma
    Ou même pire

    Je cherche un mec
    Pour le futur
    Qui ferme son bec
    Ou me rassure

    Je veux un cœur
    Qui cogne fort
    Pas pour du beurre
    Ni un trésor

    Pour le séduire
    Je ne fais pas
    Du cinéma
    Ou même pire

    Je cherche l’amant
    Qui me comprendra
    Et pas seulement
    Au creux des draps

    Je veux des mains
    Qui cajoleront
    Mon ventre rond
    Jusqu’à plus faim

    Je cherche un homme
    Pour lui porter
    Un p’tit bonhomme
    Grandeur bébé

    Pour le séduire
    Je ne fais pas
    Du cinéma
    Ou même pire

    Je cherche un homme
    Pour lui porter
    Un p’tit bonhomme
    Grandeur bébé

    musique   Nadège CORNEILLA

    paroles   Bernard PICHARDIE

    chanson déposée à la SACEM

    pour découvrir d’autres chansons faites avec Nadège
    http://chantsongs.centerblog.net/rub-CORNEILLA.html 


    6 commentaires
  • VERS L'AVENIR



    la maquette d’une chanson à la recherche d’interprètes


    VERS L’AVENIR

    Passé le pont
    Y a plus de voie
    Les gens s’en vont
    Comme autrefois

    Sous la voilure
    Perçant l’aurore 
    Pour le futur
    Le réconfort 

    Passé le sas
    De nos envies
    Voici en face
    La nouvelle vie

    Tout se dédouble
    Tout se dénude
    L’instant est trouble
    En plénitude

    Et l’avenir
    Nous fait de l’œil
    Le devenir
    Est un accueil

    Et l’avenir
    Nous fait de l’œil
    Le devenir
    Est un accueil

    Passé le gué
    Plus de ruisseau
    Ils sont cassés
    Tous nos radeaux

    Nous sommes en âge
    De bien comprendre
    Que notre orage
    N’est plus à prendre

    Passé le port
    De ce bonheur
    On jette un sort
    À nos erreurs

    Tout se pardonne
    Tout se remballe
    La vie se donne
    La mort détale

    Et l’avenir
    Nous fait un signe
    Le devenir
    Pour nous trépigne

    Et l’avenir
    Nous fait un signe
    Le devenir
    Pour nous trépigne

    musique   Jean-Marie DJIBEDJIAN
    paroles   Bernard PICHARDIE
    chanson déposée à la SACEM

    pour découvrir d’autres chansons faites avec Jean-Marie
    http://chantsongs.centerblog.net/rub-DJIBEDJIAN.html

     

    et une vidéo, "Poser mes valises"


    1 commentaire
  • TES LARMES



    la maquette d'une chanson à la recherche d’interprètes


    TES LARMES

    Une tasse sur la table
    Le café refroidit
    Et ta main qui s’attarde
    Devant cette agonie
    Au petit déjeuner

    Je me sens misérable
    Le froid de tes sanglots
    Depuis ce matin larde
    À grands coups de couteau
    Notre amour trop fané

    Un léger tremblement
    Du lait s’est répandu
    Tes gestes se font lents
    Le temps s’est suspendu

    Et tes yeux sont si lourds
    Qu’ils perdent leurs lueurs
    Et tes yeux sont si lourds
    Qu’ils me font mal au cœur

    Le feu de la tendresse est mort

    Tes larmes habillent mes remords

    Ta douche est écossaise
    Tes cheveux tout mouillés
    J’ te vois battre de l’aile
    Nos sentiments brouillés
    Arrachent ton bonheur

    Tu n’es pas très à l’aise
    Ta tristesse flamboie
    Flagellant tes prunelles
    À portée de mes bras
    Tu maudis nos erreurs

    Les cendres sont tombées
    Sur les dernières chaleurs
    D’un amour calciné
    Par de trop nombreux pleurs

    Et tes yeux sont si lourds
    Qu’ils perdent leurs lueurs
    Et tes yeux sont si lourds
    Qu’ils me font mal au cœur

    Le feu de la tendresse est mort

    Tes larmes habillent mes remords

    Et tes yeux sont si lourds
    Qu’ils perdent leurs lueurs
    Et tes yeux sont si lourds
    Qu’ils me font mal au cœur

    Le feu de la tendresse est mort

    Tes larmes habillent mes remords

    Une tasse sur la table
    Le café refroidit
    Et ta main qui s’attarde
    Devant cette agonie
    Au petit déjeuner

    Je me sens misérable
    Le froid de tes sanglots
    Depuis ce matin larde
    À grands coups de couteau
    Notre amour trop fané

    Sur la table le lait
    Te laisse quelques taches
    Et tu te laisses aller…

    Je m’en vais comme un lâche

    musique   Claude ARGELÈS

    paroles   Bernard PICHARDIE

    chanson déposée à la SACEM

    pour découvrir d’autres chansons faites avec Claude :
    http://chantsongs.centerblog.net/rub-ARGELES.html

    et la vidéo de "Pour toi"



    Laurène Alban - Pour toi par chantalazzurra


    2 commentaires



  • la maquette d’une chanson à la recherche d’interprètes

    ENTRE L’IRLANDE ET LE BRÉSIL

    Entre l’Irlande et le Brésil
    Entre guirlandes et le grésil
    Entre la lande et quelques rades
    Je chaloupe toutes mes envies
    Le temps de suivre une ballade
    Entre crachin et confettis

    La musique me prend dans les airs
    Mon cœur se fait douceur
    Mon cœur se fait chaleur
    Au son du Brazil ou de l’Eire

    Au son du Brazil ou de l’Eire

    Entre grisaille et carnaval
    Entre soleil et les rafales
    Entre terre austère ou aride
    Un air de gigue ou de samba
    Me fait tourner une danse hybride
    Entre les pubs et favela

    J’ai de la pluie et des paillettes
    Mon corps se fait vibrant
    Mon corps se fait mouvant
    J’ai des étoiles en pleine tête

    J’ai des étoiles en pleine tête

    Je sais bien sûr que toutes les fêtes
    Déguisent bien des misères
    Soulèvent bien des colères
    Je danse pour vous frères en défaite

    Je danse pour vous frères en défaite

    Entre l’Irlande et le Brésil
    Entre guirlandes et le grésil
    Entre la lande et quelques rades
    Je chaloupe toutes mes envies
    Le temps de suivre une ballade
    Entre crachin et confettis

    La musique me prend dans les airs
    Mon cœur se fait douceur
    Mon cœur se fait chaleur
    Au son du Brazil ou de l’Eire

    Au son du Brazil ou de l’Eire

    musique Éric MIROCHE

    paroles Bernard PICHARDIE
     


    chanson déposée à la SACEM

    pour découvrir d'autres chansons faites avec Gilles
    http://chantsongs.centerblog.net/rub-MIROCHE.html


    et une vidéo, "La sorcière emballée"


     


    2 commentaires